Marchands d'Armes


Marchands d'armes
     Faiseurs de larmes,
Marchands d'ignorance     Semeurs de souffrance,
Marchands de sottise     Pourvoyeurs de bêtise.

Jusqu'à l'air qu'on respire,
Tout est bon à prendre,
tout est à vendre
Aux profits de tentaculaires empires
Jusqu'aux mélodies qu'on emprisonne,
Jusqu'aux livres qu'on pilonne,
Jusqu'aux journaux qui empoisonnent.
Tout est bon à prendre,
tout est à vendre,

Jusqu'aux chansons atones,
Jusqu'aux livres tronqués,
Jusqu'aux débats confisqués.
Tout est bon à prendre,
tout est à vendre,
Jusqu'à assassiner toute pensée.

Plaies béantes des enfants massacrés
Ventres orphelins des mères violentées,
Marchands d'armes à tuer les idées.
Le plasma de vos écrans arrase les rêves
comme vos canons emportent les vies,


Marchands d'armes à tuer les idées.

Ma liberté n'est pas à acheter.

27-12-2007