La sombra del Sol

Publié le par Catherine Le Guellaut

 

couv-sombra-petit.jpgvient de paraître

 

Comme une image kaléidoscope qui se compose et se décompose, du noir le plus sombre à l'aveuglement du blanc, "La sombra del sol" déroule une galerie de portraits intenses et sensibles révélés au soleil des arènes… quand Désiré l'autiste désespère de voir sortir le mouchoir orange de l'indulto, quand le corps de Marie se brode de lumière et d'amour, quand Emilio fuit Tricastin pour rejoindre les terres sablonneuses de son enfance ou quand meurt un clown torero…

Quand la vie cabossée chancèle, hésite ou triomphe entre l'ombre et la lumière.

 

Arlésienne et Camarguaise d'adoption, Catherine le Guellaut partage sa vie entre l'enseignement, l'animation de la librairie taurine la Boutique des Passionnés et l'écriture. Elle est l'auteur de deux recueils de nouvelles taurines parus aux éditions Cairn "Les taureaux rêvent aussi" et "Et la lune nous regardait" salués par la critique et les lecteurs. Elle a coécrit avec Christophe Chay et Jacques Massip "250 réponses à vos questions sur la tauromachie" (éditions du Gerfaut).

Matador de torosfrançais des années 80-90, José Manrubia est un artiste total. Retiré des ruedos, il se consacre aujourd'hui à son œuvre de plasticien contemporain en toute liberté, en toute vérité ; il s'expose entièrement. Il donne à découvrir ici une facette totalement inédite de son art multiforme rythmant les textes en contre-point, en contre-jour !

Editions Cairn, collection filigranas - format 145 x 210 - 128 pages- Couverture quadri à rabats - 15 €

 ISBN 978-2-35068-252-5

Jose2.jpg

titres des textes :  Ce jour-là, copla  -- Les lumières de Tricastin  -- Llueve, copla   -- Y la mar a torear-- Il pleut, copla  -- intermède -- Orange Désiré -- intermède -- Rouge Adrien -- Ebène,copla -- La boca de la muerte-- Brode la mort, copla -- Marie éternité -- Borda la muerte, copla-- Las estrellas grandes -- Il brume, copla -- La sombra del sol 

josé 1

Jose3.jpg

Jose4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article